CES POINTES QUI NOUS MÈNENT LA VIE DURE OU…. SERAIT-CE  PLUTÔT L’INVERSE ?

L’un des réflexes que nous avons lorsque nous sentons que quelque chose ne tourne pas rond avec nos cheveux, c’est d’en chercher la cause du côté de leurs extrémités : les pointes. On parle alors de pointes ‘‘fourchues’’, ‘‘abimées’’, ‘‘sèches’’. Et à raison, puisqu’il s’agit d’une extrémité de cheveu fissurée en deux ou en plusieurs sections sur sa longueur ; elles sont généralement visibles à l’œil nu et démontrent clairement que le cheveu, une fois dépouillé de la fine touche de kératine qui l’entoure et le protège habituellement, n’est pas en bonne santé. Si l’on n’est pas vigilante, les petits nœuds peuvent s’y renforcer et nous, nous  retrouver avec de longues pointes abimées et rêches qu’il va nous falloir ensuite nécessairement couper. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles certaines sont persuadées que leurs cheveux ne poussent pas, ce qui est scientifiquement faux puisque normalement tous les cheveux  sans exception poussent. Par contre, par manque de bons gestes, de délicatesse et de soins particuliers prodigués, il est fort possible qu’il s’agisse surtout de vos pointes qui se cassent régulièrement.

Ainsi, contrairement, à une idée reçue, nos problèmes récurrents de pointes sèches et abîmées relèvent plus de nos habitudes que de la nature de nos cheveux, ce qui est grandement rassurant puisque ça signifie que nous avons alors toute la latitude d’y remédier en changeant certains de nos mauvais gestes. Afin de vous aider à les identifier voici une petite liste non exhaustive de ces petits rien du quotidien qui pourtant, nous font si mal aux pointes !

  • Les traitements chimiques comme le défrisage et la coloration. Aussi, celles qui ont les cheveux défrisés ou ainsi colorés doivent redoubler de vigilance dans les soins à apporter à leur chevelure d’une part l’action du défrisage (qui a une incidence sur le volume du cheveu) combiné avec l’usage du fer ou du séchoir rend les cheveux plus secs donc plus propices à la casse..
  • Ladies refusez systématiquement, ou du moins, résistez à la tentation de redéfriser vos longueurs ; votre défrisage, ne doit concerner que vos repousses, pas l’ensemble de vos cheveux.
  • Évitez les shampooings agressifs (ceux contenant notamment du sulfate) ainsi que les produits contenant de l’alcool.
  • Il n’est non seulement pas nécessaire de les laver plusieurs fois d’affilée (1 à 2 fois devrait suffire) mais il est également inutile de le faire trop vigoureusement.
  • Lors du rinçage, le fait d’utiliser de l’eau très chaude constitue une menace pour nos pointes, de même que le fait des les frotter à la serviette que nous utilisons pour les sécher. Épongez-les quelques minutes puis coiffez avec un gros peigne.
  • L’usage abusif des appareils chauffants comme le fer à lisser ou le séche-cheveux trop fort est une menace pour la fibre capillaire et la sépare en deux. Donc espacez tant que possible vos brushings.
  • Brosser trop souvent les cheveux (plus de 2 fois par jour) les fragilise beaucoup de même que l’usage des peignes fins qui en arrachent les pointes.
  • Mouillés, nos cheveux sont encore plus fragiles, procédez par conséquent avec délicatesse à leur démêlage, des pointes vers la racine.
  • Le manque de soin spécifiques aux pointes délaissées qui ne sont pas suffisamment hydratées et donc plus fragiles Dans le cas des cheveux afro et défrisés, les risques d’assèchement des pointes est encore plus important vu la nature de nos cheveux à tendance sèche.
  • La lumière du soleil à laquelle nous nous exposons très souvent est aussi dommageable que le sèche-cheveux !
  • Si le frottement des cheveux avec une serviette abîme la tige capillaire, que dire des frottements constants des cheveux (longs) contre les vêtements (particulièrement ceux en coton qui absorbent naturellement l’eau)
  • Le non usage du foulard protecteur au coucher
  • Le stress, les régimes amincissants, etc.

Commencer à éliminer petit à petit ces mauvaises habitudes ne peut qu’être bénéfique pour toute la chevelure particulièrement à ses extrémités que vous devrez malgré tout « rafraichir » tous les 6 mois en moyenne, histoire de favoriser une pousse saine du cheveu.

Articles récents

Laissez votre commentaire